Aliment du bétail

Les espèces cultivées sont principalement les graminées (Pennisetum purpureum et Trypsacum laxum, Setaria sp) et les légumineuses (Calliandra calothrysus, Mucuna pruriensis, Leucaena sp)

En mode extensif, 18.2% des exploitants ont du Pennisetum, 11.4% ont du Trypsacum, 4.5% ont du Calliandra et 2.2% ont du Setaria.

En mode semi-intensif, 30% exploitants ont du pennisetum,  20% ont du tripsacum et 10,5% ont du setaria.

En mode intensif, 62.3% des exploitants ont planté du pennisetum, 32.1% ont du tripsacum et 28.3% du calliandra.

Ces données indiquent aussi que presque 40% des éleveurs en mode intensif n’ont aucune culture fourragère, une opportunité largement manquée pour mettre en place un rationnement efficace et peu coûteux dans la zone du projet.

Encadrement élevage

le manque d’encadrement des producteurs pour utiliser au mieux les produits disponibles dans des formules de rationnement est l’une des contraintes à l’amélioration de la production laitière. En effet, les données recueillies sur terrain (tableau 10) montrent que 51.3% des exploitants engagés dans le mode intensif, 41.7% des exploitants semi-intensifs et 25.9% des exploitants extensifs ont reçu un encadrement dans l’alimentation de leurs animaux. Au total, 40.8% des producteurs ont bénéficié de cet encadrement.

Ces données montrent qu’il y a un grand déficit dans l’encadrement des producteurs pour améliorer leur savoir-faire dans l’alimentation de leurs animaux en utilisant les ressources alimentaires du bétail disponibles localement.

Production du lait

La production laitière moyenne par jour observée dans la zone du projet pour les diverses races ou croisés est de 6 litres pour les Frisonnes et leurs croisés , 5 litres pour les croisés Sahiwal et Montbéliard et 3 litres pour les vaches Ankole. Alors que la moyenne de production de la race ankole semble élevé par rapport à son potentiel génétique mais peut se justifier par le fait que 44.4% des exploitants élèvent leurs ankole en système semi-intensif (20%) et intensif (24.4%). La production laitière de la Frisonne et ses croisés est loin en dessous de son potentiel. Une fois bien nourries et soignées avec des infrastructures d’élevage moderne (étable cimentée, bouse et urine canalisées, mangeoires et abreuvoirs installés), la production laitière journalière devrait atteindre un minimum de 15 litres par jour. pour une période de lactation de 280 (305) jours.

Le niveau de production de 5 litres observés chez les croisés Sahiwal-Ankolé est tiré vers le bas par les animaux de Rugombo et Buganda à cause de l’érosion génétique consécutive à plus de 20 ans sans renouvellement de sang dans les troupeaux. Leur productivité peut être améliorée jusqu’à un minimum de 8 litres de lait par vache par jour grâce à une meilleure alimentation étant donné que, ces bovins produisent 12 litres de lait par jour en station .

Production animale

L’élevage dans la plaine de l’Imbo le long du Lac Tanganyika est faite suivant trois modes distincts : le système extensif, semi-intensif et intensif. Les effectifs des animaux suivant le mode d’élevage sont indiqués par le tableau3.

L’élevage extensif est basé en grande partie sur la race locale Ankole et les producteurs élèvent leurs animaux sur des pâturages naturels avec un minimum d’utilisation d’autres ressources alimentaires du bétails. Dans la zone du projet, les données du tableau 4 indiquent que 56.8 % des exploitants possédant des bovins en extensif ont des Ankole ; 20.4% ont des frisonnes et 15.9% ont des croisés sahiwal. Ces données indiquent qu’une bonne proportion d’exploitants (43.2%) ont des animaux améliorés dans le mode extensif, un système de production inapproprié pour de tels génotypes.

 

La DSIA fournit des informations sur : l'evolution des prix des differents produits essentiels sur les differents marchés, informations commentés et illustrés de tableaux, graphiques ; les mémentos, concentrés des données essentielles en tableaux et graphiques.

Contacts

 dsia(@)minagrie.gov.bi
  +257 .22 27 83 55
  +257.22 27 83 55
 Ntahangwa,Ngagara,Avenue Mwambutsa,Immeuble Minagrie,

Reste en contact